État d’esprit

  • par

Dans quel état d’esprit êtes-vous lorsque vous rencontrez une difficulté ?

Pensez-vous que le talent est quelque chose d’inné ou qu’il est possible de l’acquérir et de le développer ? Quelle est votre attitude face à une difficulté ou un échec : vous vous dites que vous n’étiez pas fait pour ça, ou vous considérez que c’est une occasion d’apprendre quelque chose qui pourra vous être utile pour la suite et vous vous remettez en selle ?

Professeure en psychologie sociale Carol S. Dweck a décrit deux types d’état d’esprit : l’état d’esprit fixe et l’état d’esprit de développement.

Le premier, l’état d’esprit fixe, découle de la croyance qu’une qualité ou un talent devrait se révéler de lui-même ; qu’il est comme gravé dans le marbre. Dans ce cas l’échec est interprété comme la démonstration que cette qualité ou ce talent est absent et la personne se sent nulle et aura tendance à baisser les bras et à laisser tomber.

Le second, l’état d’esprit de développement, se fonde sur la croyance que les qualités se cultivent et se développent par l’expérience et le travail. Dans ce cas, l’échec est vécu comme l’occasion d’apprendre et la personne sera stimulée à tirer les leçons de son échec et à persévérer dans son effort, sans remettre en question sa valeur.

Les deux états d’esprit peuvent cohabiter chez la même personne dans les différents domaines de sa vie.

La bonne nouvelle, c’est que cela peut évoluer. On n’est pas définitivement d’un côté ou de l’autre, il y a moyen de changer lorsque nous sentons que ce type de pensée nous limite dans nos entreprises.

 

Le livre de C.S Dweck « Osez réussir ! Changez d’état d’esprit » décrit ces différents états d’esprit et leurs conséquence concrètes dans la vie avec beaucoup de détails et plus complètement que ce court résumé ne peut le faire ; il donne une multitude d’exemples et de pistes intéressantes pour avancer.

 

Tout d’abord identifiez l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez dans une situation donnée et concrète.

 

Observez les personnes qui vous paraissent réussir sans effort, et intéressez-vous aux stratégies qu’elles mettent en place pour y arriver. En y regardant de plus près vous découvrirez que la plupart du temps la réussite ne tombe pas du ciel.

 

En cas d’échec, accueillez votre déception et soyez sympa avec vous-même !

 

Cherchez à comprendre honnêtement les causes d’un manque de réussite et demandez-vous ce que vous pourriez apprendre de constructif de cette situation.

 

Renoncez à relier cet échec à votre valeur en tant que personne ; cherchez dans ce qui s’est passé, les éléments concrets sur lesquels vous pourriez avoir une influence à l’avenir.

 

Souvenez-vous que tout changement prend du temps et de l’énergie. C’est un apprentissage.

Avancez pas à pas, un jour après l’autre et rappelez-vous que tout n’a pas besoin d’être changé !

Besoin d’un coup de pouce en chemin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *